À une vingtaine de kilomètres au nord de Montpellier, sur une bifurcation de la route de Saint-Martin-de-Londres, le petit village de Viols-en-Laval abrite un site archéologique de première importance.

Le site archéologique de Cambous héberge les ruines d’un village préhistorique qui est sans doute le plus vieux village qu’il soit possible de visiter en France.

Il date du Chalcolithique (ou âge du cuivre), une période comprise entre 2800 et 2400 avant notre ère. Durant ces quatre siècles va s’épanouir une brillante culture, dite de Fontbouisse, qui doit son nom à un site de la région de Sommières (Gard) où des vestiges assez semblables ont été étudiés dans les années 40.

Dans les Garrigues (régions de collines calcaires où pousse la garrigue) du Gard, de l’Hérault et de l’Ardèche le peuple de Fontbouisse est l’auteur d’innombrables dolmens et villages à maisons de pierres. On compte plus de deux cents hameaux de ce type, mais à peine 20% ont été étudiés par les archéologues. Il reste beaucoup de travail et le site de Cambous est là pour témoigner de l’intérêt des recherches menées dans ces régions.

Aujourd’hui, grâce à l’investissement des chercheurs, des instances publiques et des nombreux bénévoles de l’association, le village préhistorique de Cambous permet de comprendre l’organisation des premiers villages et la vie des premiers paysans du Languedoc.

Ici, et nulle part ailleurs, un territoire fossilisé a traversé presque cinq millénaires pour s’offrir au regard toujours étonné du chercheur ou du visiteur.

Venez découvrir ce site exceptionnel et les trésors qu’il renferme.

Fermer le menu